Le syndicat JA

Jeunes Agriculteurs défend une vision de l’agriculture familiale où les agriculteurs prennent leurs décisions de façon indépendante et autonome et où se développent des exploitations viables, vivables et transmissibles. Jeunes Agriculteurs œuvre pour que demain, les agriculteurs soient nombreux, les territoires vivants et que notre alimentation ait du sens.

 

La vocation de Jeunes Agriculteurs est d’assurer le renouvellement des générations en agriculture en facilitant les conditions d’accès au métier et en assurant des perspectives de long terme pour les jeunes qui s’installent.

 

Les missions du syndicat


Depuis sa création en 1957, Jeunes Agriculteurs a été créé autour de plusieurs missions, qui sont encore aujourd’hui au cœur de ses actions : défendre les intérêts des jeunes agriculteurs et ceux qui sont en phase d’installation, proposer des idées novatrices pour l’avenir, former les futurs responsables syndicaux, communiquer sur le métier d’agriculteur et animer le milieu rural.

 

Au quotidien, Jeunes Agriculteurs construit, avec son réseau, des positions sur les dossiers agricoles et organise la mobilisation de ses adhérents autour d’actions de revendication et de communication auprès des professionnels ou du grand public. Afin de faire entendre la voix des jeunes, Jeunes Agriculteurs siège dans les instances représentant le monde agricole dont le Conseil économique et social environnemental (Cese) et le centre européen des jeunes agriculteurs (Ceja). Jeunes Agriculteurs travaille en concertation étroite avec de nombreuses organisations professionnelles agricoles : les autres syndicats, les chambres d’agriculture, la coopération agricole ainsi que les organismes mutualistes professionnels (Crédit agricole, Groupama, la Mutualité sociale agricole). Jeunes Agriculteurs travaille également avec les industriels, les pouvoirs publics et la société civile. Le syndicat effectue un travail de lobbying régulier auprès des assemblées parlementaires.

L'histoire du syndicat


 

Voici quelques dates importantes qui ont amené à la création de "Jeunes Agriculteurs" :

 

1884 : Le parlement vote la loi dite « de Waldeck-Rousseau » qui donne un cadre légal aux syndicats professionnels.

 

1929 : La Jeunesse Agricole Catholique (JAC) crée le premier mouvement de jeunesse du milieu rural. Elle se donne pour mission d'animer le milieu rural mais aussi de former les jeunes ruraux (formations techniques et formations à la prise de responsabilités).

 

1946 : La Confédération Générale de l’Agriculture (CGA) regroupe tous les acteurs de l’agriculture (exploitants, coopération, banques, mutualité, salariés). En son sein, la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA) représente les exploitants.

 

1947 : Le Cercle des Jeunes Agriculteurs est intégré dans la branche « divers » de la CGA.

 

1954 : La CGA disparaît. Le Cercle des Jeunes Agriculteurs se constitue en association loi 1901 et prévoit un protocole d’accord avec la FNSEA.

 

1956 : Le Cercle des Jeunes Agriculteurs devient statut de syndicat de loi 1884. Le cercle est statutairement adhérent à la FNSEA. En accord avec les fondamentaux du syndicat aîné, le syndicalisme jeune se veut proche de la FNSEA, mais indépendant pour mieux affirmer la spécificité jeune.

 

1960-62 : Les idées du Cercle sont reprises dans les lois d’orientation agricole (GAEC, SAFER…). La possibilité donnée à des jeunes agriculteurs de moins de 35 ans de prendre des responsabilités donne un nouveau souffle au syndicalisme agricole. Porteurs d'idées nouvelles, les responsables du Cercle des Jeunes Agriculteurs militent pour une parité de revenus entre les agriculteurs et les autres catégories sociales. Cet objectif passe par une modernisation et une restructuration de l'agriculture. Ils affirment également leur volonté de maintenir des exploitations à caractère familial.

 

 

Pour en savoir plus